BIENVENUE !

Home » Uncategorized » Comment reconnaître vos émotions et vos ressentis pour être bien équilibré dans votre vie, grâce au cheval ?

Comment reconnaître vos émotions et vos ressentis pour être bien équilibré dans votre vie, grâce au cheval ?

 

photo carte postale vierge

 

 Comment reconnaître vos émotions et vos ressentis pour être bien équilibré dans votre vie, grâce au cheval ?

 

Il vous est sûrement arrivé, comme à moi, de vous levez le matin  du mauvais pied ? Qu’est-ce qu’il arrive en général ? Et bien oui, votre journée a peu de chance de bien se passer. La première remarque sera mal interprétée, vous verrez que le mauvais côté des choses. Vous vous prendrez les pieds dans le tapis, dans le meilleur des cas, ou raterez votre bus ou le train, bref tout ce que vous entreprendrez sera teinté de cette « mauvaise humeur » qui vient d’on se sait où et qui a la fâcheuse tendance à persister si vous n’y prenez pas garde.

Il en est de même si vous avez décidé de prendre un cours d’équitation, faire une ballade ou simplement aller rendre visite à votre cheval : Cela ne se passera pas comme vous l’avez prévu. Mais alors pas du tout. Il se peut même que la reprise ou la ballade se termine mal voire même en catastrophe. Je me souviens que toutes les chutes que j’ai fait à cheval étaient dues à mon manque d’attention. J’avais la tête ailleurs, prise par mes préoccupations, mais le pire c’est que je ne m’en rendais pas compte. Evidemment j’avais l’esprit ailleurs !

 

MAIS JE VOUS RASSURE, il y a un moyen simple et efficace pour équilibrer vos énergies pour être bien équilibrée grâce aux chevaux tout au long de la journée.

 

Alors comment faire pour apaiser ces tensions qui nous minent lorsque nous sommes avec le cheval ?

comment apaiser vos tensions grace au cheval

Comment le cheval apaise nos tensions.

Le cheval, comme vous le savez, est un être très sensible. Il remarque et ressent tout. Quand je dis tout c’est vraiment tout, non seulement la pointe de l’iceberg que vous montrez, mais aussi et surtout ce qui est caché. Vous me direz, « mais si je montre mes émotions c’est encore pire ! » « Si je suis en colère et que je le montre, il (le cheval) va le sentir, me fuir ou me faire tomber ! »

Et bien détrompez-vous, c’est le contraire qui va se passer. Ceci dit il ne s’agit pas non plus de déverser votre colère sur lui !!! Mais simplement de reconnaître ce qui se passe en vous, d’en être conscient. Et vous verrez votre cheval se détendre tout de suite (se passer la langue sur se lèvres, descendre l’encolure, soupirer, bâiller) et vos tensions vont disparaître, vous sentirez plus détendu! Vos tensions nerveuses s’apaisent comme par magie !

 

Bénéfices à reconnaître ses émotions

Plus vous serez conscient de vos ressentis physiques, plus vous arrivez à reconnaître de quelle émotion il s’agit. Vous pourrez alors agir en conséquence, votre bien-être ainsi que celui de votre cheval et de vos proches s’en ressentira.

Vous sentirez de plus en plus en accord avec vous-même.

Vous n’essayerez plus de cacher une émotion par une autre, mais vous les sentirez simplement sans avoir honte ni vous sentir coupable. Vous maîtriserez vos émotions grâce au cheval.

Et celui-ci vous en sera reconnaissant et vous le montrera !

 

Vous pourrez dire votre vérité sans avoir peur d’être rejeté.

Une émotion reconnue et dite ne vous fait plus peur, elle est acceptée par vous d’une part, votre interlocuteur le sentira et ne pourra pas la nier ni la contester. Même s’il n’est pas du même avis que vous, vous n’aurez plus peur de lui déplaire uniquement parce que vous avez dit ce qui vous est propre. Vous serez resté fidèle à vous-même.

 

Comment comprendre vos émotions et celles des autres.

C’est le fait de ne pas reconnaître ce qui se passe en vous qui crée la confusion non seulement chez vous mais chez l’autre aussi. A partir du moment que vous reconnaissez vos ressentis, vous les comprenez et les acceptez.

Si vous vous trouvez confrontez à un schéma de comportement similaire chez une autre personne vous reconnaîtrez également d’où cela peut provenir et accepterez mieux son attitude.

 

Comment être à l’écoute de votre entourage (cheval et humain compris)

Le fait d’être en accord avec soi, induit une baisse de tension émotionnelle et nerveuse ainsi qu’une ouverture aux autres. Alors que la confusion interne empêche cela.

 

La relation avec eux n’en sera que meilleure

Cela semble évident, mais rappelez-vous de toutes les fois où vous vous êtes sentie acceptée et comprise, la relation a gagné en qualité ! Vous avez peut-être dû lâcher une partie de vous-même le masque sous le quel vous cachiez votre véritable identité ? Car pour qu’une relation soit vraie, authentique, il faut tomber les masques. Quitte à se montrer vulnérable. Les tensions internes sont provoquées par une inadéquation entre le vrai Soi, les émotions authentiques et le faux soi, le masque. Une fois que vous tombez le masque les tensions nerveuses s’apaisent. Et le cheval est prêt à collaborer avec vous.

 apaiser vos tensions

    Faites comme les chevaux pour apaiser vos tensions nerveuses

    Le cheval ne supporte pas de sentir un décalage entre ce qu’il ressent en vous    (de la colère, tristesse etc.), et ce qu’il voit. Ou ce que vous montrez. Ce décalage le   dérange. Le rend nerveux. En fait c’est le fait d’être incongruent, ou incohérent qui le rend nerveux.

 

Comme les chevaux sont des animaux non-prédateurs, ils ont besoin de connaître les intentions de la personne ou de l’animal en face d’eux afin d’ajuster leur comportement. Une intention floue, ou menaçante devient un danger pour eux.

D’ailleurs je suis sûr que vous avez aussi ressenti cela avec quelqu’un qui affiche un sourire en surface alors que vous sentez une tension nerveuse interne diffuse qui vous met mal à l’aise sans savoir comment l’apaiser .

Si vous observez les chevaux entre eux, ils sont parfaitement congruents. Vous n’avez jamais vu un cheval l’air jovial qui vous botte par derrière ! Par contre ils ont des réactions très rapides, ils peuvent passer de la tranquillité passive à la fuite très rapidement si un prédateur passe par là.

Dans un passage du livre de Linda Kohanov (ci-contre): « Le Tao Du Cheval » linda Kohanov le tao du cheval

elle décrit un troupeau paissant tranquillement alors qu’un prédateur repu traverse le champ. Les chevaux continuent de paître. Etonnant ! Et bien pas si étonnant que ça : les chevaux ont senti qu’à ce moment là il n’y avait pas de danger, car le prédateur venait probablement de manger. Il n’avait donc pas de tension nerveuse. Par contre si celui-ci avait eu faim, il est fort à parier que le troupeau aurait fui à la première seconde.

 

Les émotions comme informations

Pour le cheval tout est information.

S’il sent un décalage entre ce que vous montrez et ce qui se passe en vous, l’information est interprétée par lui comme un «  danger ». Ce n’est pas le fait que vous ressentiez une émotion dite « négative » qui le dérange, mais bien ce décalage qui crée un mal-être chez votre compagnon.

Les émotions ne sont pas négatives en soi, elles sont des informations pour votre cheval ou votre interlocuteur. En fait elles sont toujours des informations.

Le contrôle émotionnel grâce au cheval

Si vous considérez les émotions et ce que vous ressentez comme des informations, vous pourrez alors agir dessus. Alors que si vous les cachez ou les ignorez, vous en serez la victime. D’ailleurs il est impossible de cacher ses émotions aux autres : votre cheval ou votre interlocuteur s’en aperçoit tout de suite, car votre corps parle, envoie des messages non verbaux qui représentent 90% de ce que vous transmettez ! C’est énorme !

Malheureusement on ne nous a jamais appris à reconnaître ce qui se passe en nous. On nous a plutôt appris à le cacher ou la travestir pour être accepté par notre entourage. Chez certains il ne s’agissait surtout de ne pas montrer sa peur ou sa tristesse, cela aurai été pris pour de la faiblesse, pour d’autres, au contraire, il valait mieux montrer sa tristesse plutôt que sa colère. Bref il n’y a pas de règle. C’est une question d’éducation et aussi de culture.

 

Nous éduquer aux émotions grâce au cheval

Comme l’éducation que la plupart d’entre nous avons reçue ne nous a pas appris à reconnaître nos émotions, nous devons apprendre à reconnaître les ressentis.

Nous apprendrons d’abord les ressentis physiques, puis, dans un deuxième temps ce qu’ils représentent pour nous en terme d’émotions. Car les émotions s’expriment aussi par un ressenti physique, par exemple :

– La peur par des tremblements, de la sueur, des battements cardiaques accélérés, la bouche sèche, les mains moites etc.

– La colère par un afflux de sang dans la tête qui devient toute rouge, les poings serrés, une accélération du rythme cardiaque etc.…

– La tristesse par une perte de l’énergie, de motivation

– La joie par un sentiment de bien-être général, une énergie renouvelée…

 

En ce moment qu’est-ce que vous ressentez physiquement ? Oui en lisant cet article ?

Entraînez-vous à rester attentive aux signaux que votre corps vous envoie, ce n’est que comme cela que vous apprendrez à apaiser vos tensions et votre stress.

gérer le stress avec le cheval

Toutes les émotions ont des ressentis physiques différents pour chacun, ou parfois similaires. D’où la difficulté de faire la différence parfois. C’est un apprentissage de tous les jours.

Mais la bonne nouvelle est que nos tensions nerveuses ne diffèrent pas avec le temps : elles restent les mêmes que nous soyons enfants ou adultes. Pour ma part, quand je suis triste j’ai une grande baisse d’énergie et une envie de dormir irrépressible. Pour d’autre ce sera peut-être le contraire, une envie de tout nettoyer…ou de fumer une cigarette. Bref nous avons tous nos « habitudes » face aux émotions. Elles sont souvent inconscientes mais elles sont bel et bien là.

Si vous arrivez à les décoder, ces habitudes et ces ressentis physiques deviendront alors des indicateurs qui vous donneront la signification de ce qui se cache derrière et alors seulement vous pourrez agir dessus. Et alors vos tensions diminueront sensiblement.

Parfois même il suffit d’en prendre conscience pour que la pression diminue.


Quels sont les risques de nier vos ressentis ?

Vous risquez de vous écarter de plus en plus de votre vrai MOI, vous vous sentirez comme un étranger à vous même. Et vos tensions nerveuses ne disparaîtront pas, au contraire elles auront plutôt tendance à s’amplifier. Vous aurez de plus en plus de difficulté à être bien avec vous même et avec votre entourage qu’il soit cheval ou humain. Il se peut même que vous vous approchiez de la dépression, comme je l’ai fait à un certain moment de ma vie. J’avais l’impression de ne plus être moi. Je sentais confusément ce décalage en moi mais je ne savais pas comment y remédier sinon en fuyant dans le sommeil. Les chevaux m’ont aidée à me réconcilier avec moi-même. A trouver ma place. A diminuer cette tension nerveuse constante chez moi. Et surtout à reconnaître mes émotions comme des informations.

 

Comment apaiser ces tensions avec les chevaux ?

En réalité c’est plus simple qu’il n’y paraît :

Restez attentive à vos ressentis et prenez les chevaux comme indicateurs de votre état interne.

Je vous donc un exercice tout simple :

En vous approchant de votre cheval ou de chevaux dans un pré. Arrêtez-vous pour respirer, et fermer les yeux pour prendre conscience de votre état interne. Ressentez-vous des tensions nerveuses ?

Demandez à ces tensions de vous envoyer un message, quel qu’il soit. Ne censurez pas ce que votre corps a à vous dire, même si cela vous paraît incongru !

Une fois que vous aurez capté le message, ouvrez les yeux et observez les chevaux. Comment vous sentez vous ? Quelle différence observez-vous en vous et chez le cheval ?

Il y a de forte chance que vos tensions aient disparu. Par contre si elles s’amplifient, cela veut dire qu’il y a un autre message à décoder. Alors vous refermez les yeux et demandez à votre corps s’il a un autre message C’est un dialogue que vous allez instaurer avec lui. Plus vous le ferez plus vous allez devenir conscient de vos ressentis physiques et émotionnels, et plus vos tensions disparaîtront. Ne me croyez pas ! Faites l’expérience.

 

En résumé

Si vous en avez assez de ne pas savoir qui vous êtes. Si vous avez l’impression de subir vos émotions. Si vous voulez agir en cohérence avec elles, vous avez la possibilité de le faire pour devenir la femme que vous méritez d’être.

Et trouvez l’équilibre grâce aux chevaux.

 

Si vous voulez en savoir plus pour mieux comprendre ce qui vous empêche de devenir qui vous êtes, je vous invite à aller sur mon article

« Les 7 obstacles à éviter à tout prix pour devenir vous-même »

en cliquant sur le lien suivant :

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>